12 févr. 2015

Pastilla de la mer de Magaly

Je vous embarque encore pour le pays de l'or rouge le Maroc avec une autre pastilla mais marine cette fois-ci

Ingrédients : 
300g de sèche,
6/7 gambas,
1 citron bio (il faut le zeste aussi)
Champignons de Paris
2 oignons rouges,
3-4 aulx (ail)
Coriandre fraîche
Citron confit
Cheveux d'ange
40/50g de beurre
Sel, poivre, curcuma, cumin, gingembre, pistil de safran.
Feuilles de brick.

Préparer tous les ingrédients : 
Décortiquer les gambas, découper la sèche en lanière, émincer champignons et oignons, hacher aulx coriandre citron confit. Prélever le jus de citron et zester la peau.
Dans une poêle avec du beurre ; saisissez les sèches avec un peu de jus de citron, ail, coriandre et citron confit. Réserver.
Faites de même avec les gambas et réserver.
Toujours dans la même poêle ajouter de l'huile et faites revenir les oignons en remuant souvent et jusqu'à ce qu'ils deviennent fondants. Pendant ce temps, faites chauffer de l'eau dans une casserole et porter à ébullition, plongez les cheveux d'ange pendant le temps indiqué sur le paquet.
Laisser égoutter les cheveux d'ange, ajoutez le restant de l'ail et coriandre au mélange oignons faites tout revenir et incorporer les champignons émincés remuer, 10 minutes après ajouter les cheveux d'ange, les épices le citron confit et le jus de citron. Faites cuire pendant environ 10/15 min en surveillant bien. Réserver
Dans un moule à pizza, procéder au montage : beurrer le moule (beurre fondu) 3 feuilles de bricks, beurrer le tout à l'aide d'un pinceau ;
On commence par mettre le mélange oignons champignons cheveux d'anges mais les ¾ ensuite on dispose ses sèches et on finit par les gambas coupées en deux dans le sens de la longueur et on remet du premier mélange. On replie les feuilles de brick sur la préparation en oubliant pas de beurrer toujours avec le beurre fondu tous les plis et bords. On remet par-dessus une feuille de brick que l'on beurre et que l'on dore à l’œuf battu.

Au four pendant 30 minutes à 180 °




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire